top
Maison Heinrich Heine
Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine
© Héloïse Jouanard
Daniel Arsand

Daniel Arsand a tour à tour été libraire (librairie Fontaine Bourse), attaché de presse (éditions de la Manufacture, éditions du Rocher) et lecteur (Mercure de France, Autrement). Il a dirigé de 2000 à 2015 le domaine de littérature étrangère aux éditions Phébus.

Keith Ridgway ( Prix Femina 2001 pour Mauvaise pente ), Hugo Hamilton ( Prix Femina 2004 pour Sang impur ), Joseph O’Connor ( L’étoile des mers ), Elif Shafak ( La Bâtarde d’Istanbul) et Karel Schoeman (Prix du Meilleur livre étranger 2009 pour Cette vie ), Klaus Mann ( Contre la barbarie ) et Julie Otsuka ( prix Femina 2011 pour Certaines n’avaient jamais vu la mer ) sont désormais les auteurs parmi les plus importants du catalogue Phébus.

Également écrivain, il publie un premier livre consacré à l’actrice Mireille Balin en 1989. En 1996 sort un recueil de nouvelles, Nocturnes. Suivent cinq romans : La Province des ténèbres (Prix Femina du Premier roman, 1998), En silence ( Prix Jean Giono, 2000), Lily, Des chevaux noirs ( Grand Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres, 2006), Des amants ( 2008, prix de la ville de Valognes) et trois récits autobiographiques : Ivresses du fils (2004 ), Alberto (2008), Que Tal ( 2013, prix 30 millions d’amis, mention spéciale du jury). Ses deux derniers romans publiés sont  Un certain mois d’avril à Adana ( 2011, prix Chapitre du roman européen) et Je suis en vie et tu ne m’entends pas.