top
Maison Heinrich Heine
Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine
Enseigner l’histoire "entre" les nations en Europe
vendredi 19 avril 2013
à partir de 14h00

 A l’occasion du 50e anniversaire du traité de l’Elysée

Dans le cadre de la semaine franco-allemande de la science et des Alumni en coopération avec l’Institut Georg Eckert, Braunschweig

Il existe peu de concepts qui soient aussi vastes et insaisissables que celui de l’Europe tout en occupant une place aussi centrale et actuelle dans les débats. Les images et les représentations de l’Europe sont très diverses et se concurrencent souvent selon les pays, les périodes et les médias qui les transmettent. Sans un consensus sur la mémoire éclatée et parfois clivante, sur les visions, les valeurs et le patrimoine culturel communs, l’avènement d’une identité européenne n’est pas possible. Les médias éducatifs sont investis d’un rôle primordial à cet égard : ils traduisent entre les différentes représentations nationales de l’Europe qui se font mutuellement concurrence.

L’Institut Georg Eckert joue un rôle fondamental dans la recherche internationale sur les manuels scolaires européens. A l’occasion du Cinquantenaire du traité de l’Elysée, il semble opportun de présenter les travaux de recherche menés sous son égide et qui ont permis la rédaction conjointe du manuel d’histoire franco-allemand. Cet ouvrage de référence en trois tomes, publié en français et en allemand, ouvre une nouvelle ère : pour la première fois, des histoires imbriquées, une mémoire partagée ou disputée, la saisie d’une même réalité selon plusieurs approches, l’examen des ressemblances, des différences et des interactions au bénéfice d’une lecture enrichie de l’histoire de chaque pays, de l’histoire des deux pays dans leurs relations mutuelles, mais aussi d’une histoire de ces pays dans l’environnement européen et mondial qui est le leur sont abordés.

Le 1er volume du manuel d’histoire franco-allemand vient d’obtenir le prix « Schulbuch des Jahres 2013 ».

La deuxième partie du colloque sera consacrée à la présentation d’une étude comparée des différents manuels scolaires dans quatre pays ou régions européens sous l’angle du traitement historique de la période nazie et de la Shoah .

Cette thèse, publiée dans la collection de l’Institut Georg Eckert, s’emploie à suivre pas à pas les changements survenus dans la présentation de la politique nazie et de la Shoah.

La troisième partie du colloque sera dédiée à une réflexion sur les tenants et les aboutissants de la « traduction culturelle » et son importance pour la recherche sur les médias éducatifs dans le cadre de l’histoire de l’Europe.

14h00 Accueil : Christiane Deussen, directrice de la Maison Heinrich Heine

14h05 Introduction : Christine Klos, directeur de cabinet auprès de la Plénipotentiaire pour les Affaires culturelles avec la France, Sarrebruck

14h30 Rainer Riemenschneider, ancien chercheur au GEI : La recherche franco-allemande sur les médias éducatifs. Le rôle de l’Institut Georg Eckert/Braunschweig

15h00 Rainer Bendick, Osnabrück, auteur et co-éditeur du Manuel d’histoire franco-allemand : Enseigner l’histoire en Allemagne et en France : quels enjeux ?

15h30 Horst Möller, prof. d’histoire, ancien directeur de l’Institut pour l’histoire contemporaine, Munich : Le manuel d’histoire franco-allemand - un exemple unique

16h00 Bertrand Lécureur, Le Havre : Enseigner le nazisme et la Shoah. Une étude comparée des manuels scolaires en Europe

16h30 Simone Lässig, prof. d’histoire, TU Braunschweig, directrice du Georg-Eckert-Institut : La traduction culturelle – une nouvelle approche pour la recherche sur les médias éducatifs

17h00 table ronde (avec tous les intervenants), modération : Christiane Deussen, directrice de la Maison Heinrich Heine : L’avenir de la recherche internationale sur les médias éducatifs : quelles impulsions à donner pour une meilleure transmission de l’histoire en Europe ?