top
colloque international
« Sarah Kofman : philosopher autrement »
jeudi 6 juin
de 09h00 à 18h00

organisé par Ginette Michaud et Isabelle Ullern

organisé avec le concours du Collège international de Philosophie, de l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine, du Laboratoire d’études de genre et de sexualité-LEGS, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de la Faculté libre d’études politiques (FLEPES) et du Centre interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de l’Université de Montréal

Vingt-cinq ans après la disparition de Sarah Kofman, la réception de sa pensée demeure toujours parcellaire et trop peu visible, son œuvre peu enseignée en France : on pourrait dire, en reprenant une de ses images au sujet de Nietzsche, que ses textes sont plus que jamais orphelins. Ce colloque entend justement remédier à cette situation en multipliant lectures, questions et interprétations autour de cette œuvre féconde, qui est devant nous comme un enfant qui vient : inconnu, jouant, interrogeant et provoquant l’interrogation.

Ce colloque consacré à Sarah Kofman se déroulera le 5 juin à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, le 6 juin à la Maison Heinrich Heine et le 7 juin à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine.

Programme

Mercredi 5 juin 2019

I. Philosopher autrement
Lieu : Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 5, rue de l’École de Médecine, 75006 Paris Petit Amphithéâtre (Métro Odéon)

9h00 : Accueil
9h30 – 10h00 : Allocutions

Isabelle Alfandary (Présidente de l’Assemblée collégiale du Collège international de philosophie, Professeure à l’Université Sorbonne Nouvelle,)
Anne E. Berger (Directrice du Laboratoire d’études de genre et de sexualité-LEGS (CNRS/Universités Paris 8 et Paris Nanterre, Professeure à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis)
Ginette Michaud (Professeure à l’Université de Montréal, chercheuse du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ))
Isabelle Ullern (Doyenne de la Faculté libre d’études politiques (FLEPES), chercheuse au comité éditorial de la revue Passés Futurs (Politika – LabEx TEPSIS) et au comité scientifique du GIS Métis (méthodes, études et techniques en intervention sociale))

Modération de la matinée : Isabelle Ullern

10h00 – 11h00 : Conférence d’ouverture
« Mourir à Auschwitz : comment ne pas le dire et comment le dire ? »
Danielle Cohen-Levinas (Faculté des Lettres, Sorbonne Université)

11h – 11h15 : Pause

11h15 – 12h15 : Atelier 1 : Socrate(s) et Comment s’en sortir ?

« Penser le dialogue pédagogique entre poros et aporie »
John McKeane (University of Reading)

« Socrate contre Sarah Kofman »
Malgorzata Grygielewicz (École européenne supérieure de l’image, EESI)

12h15 – 13h15 : Atelier 2 : L’énigme de la femme et autres textes sur le féminin

« Comment échouer »
Mathilde Girard

« Kofman’s Proximity : the Feminine as what Kind of Question ? »
Penelope Deutscher (Northwestern University)

13h15 – 14h30 : Pause-déjeuner

Modération de l’après-midi : Chris Doude van Troostwijk (Université d’Amsterdam)

14h30 – 15h30 : Atelier 3 : Nietzsche et la métaphore et Lectures de Derrida

« Lectures arachnéennes (Nietzsche, Kofman) »
Cosmin Toma (Oxford University)

« Sarah Kofman : sur le statut de la perversion chez Derrida et en philosophie »
Nicholas Cotton (Université de Montréal)

15h30 – 16h30 : ATELIER 4 : « Séductions. Essai sur La Religieuse de Diderot » et « La mort conjurée »

« L’exhibition »
Hannes Opelz (Trinity College, Dublin)

« P… (protestation, pity, pride, penia, a-poria) »
Kas Saghafi (Memphis University)

16h30 – 16h45 : Pause

16h45 – 18h00 : Entretien : « Sarah détonne »
Jean-Luc Nancy (professeur émérite de l’Université de Strasbourg) avec Pierre-Philippe Jandin (professeur agrégé de philosophie, responsable de séminaires au CIPh)

Jeudi 6 juin 2019

II. La philosophie et ses autres : littérature, esthétique, psychanalyse
Maison Heinrich Heine, Cité internationale universitaire 27C, boulevard Jourdan, 74014 Paris (RER : Cité universitaire) Salle de conférences Alfred-Grosser

9h00 : Accueil

Modération de la matinée : Ginette Michaud

9h30 – 10h30 : Conférence
« Sarah Kofman lectrice de Freud »
Isabelle Alfandary

10h30 – 10h45 : Pause

10h45 – 12h15 : ATELIER 5 : Art et esthétique
L’Enfance de l’art, Mélancolie de l’art et L’Imposture de la beauté

« (Re)lire Sarah Kofman en historienne de l’art : autour de L’Enfance de l’art »
Katrie Chagnon (chercheuse et commissaire, Montréal)

« Création artistique, création épistémique : mêmes enjeux ? »
Karoline Feyertag (Universität für Musik und darstellende Kunst Wien, chargée de cours Université de Klagenfurt)

« La pensée esthétique de Sarah Kofman »
Evando Nascimento (Université fédérale de Juiz de Fora, Brésil)

12h15 – 14h00 : Pause-déjeuner

Modération de l’après-midi : Françoise Coblence (SPP, Université d’Amiens)

14h00 – 15h00 : ATELIER 6 : Littérature et écriture I

Nerval : Le charme de la répétition et le « Souvenir d’enfance »

« “Charmes” : Sarah Kofman lit Nerval »
Katja Schubert (Université Paris X Nanterre)

« Le “Souvenir d’enfance” au fil du texte kofmanien et ses enjeux »
Isabelle Ullern (Faculté libre d’études politiques, FLEPES)

15h00 – 16h : ATELIER 7 : Littérature et écriture II

Autobiogriffures du Chat Murr d’Hoffmann et « Vautour rouge »

« Le graphe et la griffe : Autobiogriffures de Sarah Kofman »
Brigitte Weltman-Aron (University of Florida)

« Des tours de vautours : la traversée d’un fantasme chez Sarah Kofman »
Judith Kasper (Université de Francfort)

16h00 – 16h15 : Pause

16h15 – 18h00 : ATELIER 8 : Freud et la psychanalyse (avec la participation de Rachel Rosenblum, SPP)

Pourquoi rit-on ?, Conversions, « Il n’y a que le premier pas qui coûte » et L’Énigme de la femme

« Pourquoi rit-on ? Lire Freud avec Sarah Kofman »
Anne Bourgain (Université Paul Valéry – Montpellier 3)

« Lire Sarah Kofman par quatre chemins »
Ginette Michaud (Université de Montréal)

« Sans le regard du père, le corps tombe en fragments : ce que Sarah Kofman supprime du texte freudien sur le “narcissisme féminin” »
Monique Schneider (psychanalyste et philosophe, directrice de recherches émérite au CNRS)

Vendredi 7 juin 2019

III. « Au cœur de la vie » : le texte, l’archive, la parole
Lieu : Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC) 4, avenue Marceau, 75008 Paris (métro : Alma Marceau) 1er étage

9h00 :
Accueil : Nathalie Léger (directrice générale de l’IMEC)

Modération de la matinée : François Bordes (IMEC)

Des archives issues du fonds Sarah Kofman de l’IMEC seront présentées.

9h30 – 10h30 : ATELIER 9 : les archives Kofman

« Comment Sarah Kofman est-elle arrivée à l’IMEC ? »
Albert Dichy (directeur littéraire, IMEC)

« Construction du fonds Sarah Kofman »
Pascale Butel-Skrzyszowski (responsable du pôle archives, IMEC)

« L’étrange montée du “Souvenir d’archives” et son élaboration »
Isabelle Ullern

10h45 – 11h00 : Fragments d’amitié I : lecture de quelques lettres à Sarah Kofman
Jacques Derrida, Michel Haar, Philippe Lacoue-Labarthe et Serge Viderman
par : Albert Dichy, François Bordes, Ginette Michaud et Isabelle Ullern

11h – 11h15 : Pause

11h15 – 12h15 : ATELIER 10 : « La vie comme texte »

« Le “Janus double face” de Sarah Kofman et sa judéité intime : une étude des manuscrits de Rue Ordener, rue Labat »
Yoko Fayolle-Irie (Université Hitotsubashi, Tokyo)

« La prose, la vie, l’histoire : retour sur le travail de traduction de Rue Ordener, rue Labat »
Lisa Ginzburg (écrivaine, traductrice)

12h15 – 14h00 : Pause-déjeuner

Modération de l’après-midi : Isabelle Backouche (EHESS)

14h00 – 14h15 : Fragments d’amitié II : lecture de quelques lettres à Sarah Kofman
Maurice Blanchot, André Green, Emmanuel Levinas, anonyme
par : Albert Dichy, Christophe Bisson, Ginette Michaud et Isabelle Ullern

14h15 – 15h15 : ATELIER 11 : Relire Rue Ordener, rue Labat

« Sarah Kofman, “il faut bien manger” ou “l’impossible diététique” »
Marta Segarra (CNRS et Laboratoire d’études de genre et de sexualité-LEGS)

« La contrainte de laisser une trace »
Isabelle Décarie (écrivaine, essayiste, São Paulo)

15h15 – 15h30 : Pause

15h30 – 17h00 : ATELIER 12 : La parole du témoin

« Le cas Kofman inscrit dans l’histoire parisienne de la persécution »
Anne Feinsilber (réalisatrice et enseignante)

16h – 17h00 Conférence de clôture : « Sarah Kofman : écrire avec le stylo du père »
Anny Dayan Rosenman (Université Paris 7 Diderot, Commission Histoire – Fondation pour la Mémoire de la Shoah)

17h00 – 17h30 : Discussion générale et clôture du colloque

entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Documents liés