top
colloque
Écrire comme composer : le rôle des diagrammes
jeudi 9 mai
de 09h00 à 18h30

vendredi 10 mai
de 09h00 à 18h30

sous la responsabilité de Franck Jedrzejewski, Carlos Lobo et Antonia Soulez

Le projet de ce colloque est d’étudier le rôle des diagrammes dans la relation entre écriture et composition. Les interactions obscures qu’entretiennent l’écriture et la composition se rapportent, peu ou prou, à l’ordre d’une structure logique et se meuvent dans la sphère des schématismes de l’entendement. Elles trahissent la modalité par laquelle les œuvres musicales tissent des liens fondamentaux entre la géométrie, les topoi et l’ordre sensible. Si la logique formelle échoue à en rendre compte, la question d’une interprétation diagrammatique se pose. S’il est vrai que le diagramme indique une sortie hors des filets de l’inférence logique et sonne le glas de la déductivité, à quels besoins répond-il ? Que l’effectivité du diagramme soit recherchée dans l’écriture compositionnelle intéresse toute approche qui prend au sérieux la dimension esthétique de l’écriture. La partition est en ce sens l’interprétation incarnée d’une stratégie d’écriture par auto-application des règles et des méthodes.

Programme

Jeudi 9 mai

Président de séance : Franck Jedrzejewski

9h15-9h30 : Accueil des participants
9h30-10h20 : Jean-Marc Chouvel (Université de Paris-Sorbonne) : Le flux et l’architecte. La notion de diagramme est-elle pertinente pour un art du temps ?
10h20-11h10 : Angel Hyeyoung Kim (Institut Jean Nicod, École normale supérieure) : Music, Consciousness, and Knots
11h10-12h : Carlos Lobo (CIPh) : De la recomposition musicale des diagrammes de la conscience intime du temps par Emmanuel Nunes. Un cas d’interdisciplinarité exemplaire
12h-12h50 : Noëlle Batt (Université de Paris 8) : Composer chorégraphiquement. Les matrices graphiques de conception du chorégraphe relèvent-elles d’une diagrammatique ?

Président de séance : Moreno Andreatta

14h20-15h10 : Antonia Soulez (Université de Paris 8) : Le Diagramme, « saut dans l’invérifiable » (Musil)
15h10-16h : Valeria Giardino (Université de Lorraine) : La valeur cognitive de la notation musicale
16h-16h50 : Sarah Brault (Université de Toulouse) : Le diagramme en tant qu’outils d’écriture : le cas de la partition graphique
16h50-17h40 : Makis Solomos (Université de Paris 8) : Diagramme, schémas, graphiques… La pensée opératoire de l’espace chez Xenakis
17h40-18h30 : Justyna Morawska (Université de Paris 8) : L’ouverture étant le propre du diagramme. Sur le processus diagrammatique interdisciplinaire : Metastaseis et Pavillon Philips de Iannis Xenakis

Vendredi 10 mai

Président de séance : Carlos Lobo

9h30-10h20 : Moreno Andreatta (CNRS/IRCAM) : Approches diagrammatiques en musicologie computationnelle : aspects théoriques, cognitifs et épistémologiques
10h20-11h10 : Marc Chemillier (EHESS) : De l’interaction instrumentale au sampling : comment les interfaces visuelles des logiciels musicaux ont-ils constitué des diagrammes qui ont bouleversé la création musicale ?
11h10-12h : Franck Jedrzejewski (CIPh/CEA) : Du tonnetz aux orbivariétés : vers une typologie des diagrammes
12h-12h50 : Pascal Decroupet (Université de Nice) : Composer avec ou contre les forces suggestives des diagrammes. Étude comparative sur l’interaction entre planification et réalisation chez Boulez, Stockhausen, Pousseur et Ferneyhough

Président de séance : Antonia Soulez

14h20-15h10 : Horacio Vaggione (Université de Paris 8) : Composer comme écrire : diagrammes et contextes
15h10-16h : Matthieu Saladin (Université de Paris 8) : Le diagramme comme écriture du dispositif chez Alvin Lucier
16h-16h50 : Alavaro Oviedo (Université de Paris 8) : Écriture, diagramme, geste musical
16h50-17h40 : Jonas Vinicius (Université de Lisbonne) : Amplifying the concept of diagram with techniques of composition

en coopération avec
organisé par
entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles