top
soirée spéciale
9 novembre 1989 : trente ans après, un espoir toujours vivant ?
vernissage – film – musique – débat

lundi 4 novembre
de 19h00 à 21h30

Suite à l’implosion du régime communiste et à la fin de la guerre froide, l’ex-Allemagne de l’Est a été le champ d’un processus radical de transformation qui s’est étendu à l’Allemagne réunifiée et au-delà. À l’espoir universellement partagé en 1989 de l’avènement d’un monde démocratique et libéral succède aujourd’hui un désenchantement dont les discours populistes et le repli protectionniste sont le symptôme. Quel est l’héritage de ces années fondatrices du XXIe siècle pour l’Allemagne, l’Europe et le monde ? Pourquoi cette foi en un monde meilleur débouche-t-elle aujourd’hui sur une crise de la démocratie ?

Programme

19h00
Rostropovitch devant le Mur (11 novembre 1989)
Suite pour violoncelle n° 1 en sol majeur, BWV 1007 de Johann Sebastian Bach par Tatjana Uhde

19h10
Mots d’accueil
Christiane Deussen (MHH)
Dorothea Bohnekamp (Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
Thomas Manz (Friedrich-Ebert-Stiftung)

19h20
Moment d’espoir
Projection des impressions de l’ouverture du Mur saisies par le photographe François Cadière, accompagnée d’une improvisation au piano par Jorge Garcia Herranz

19h30
30 ans après la chute du Mur – que reste-t-il ?
Entretiens filmés avec des résidents de la Maison Heinrich Heine (2019, 23 mn., vostfr)

20h00
1989 : un prisme brisé ?
Conférence de Frédéric Worms, philosophe et professeur à l’Ecole Normale Supérieure, suivie d’un débat avec Philipp Glahé et Asya Kurtuldu, résidents de la Maison Heinrich Heine, et avec le public

21h00
Notes finales
3 Fantasiestücke de Robert Schumann (1810-1856)
Tatjana Uhde, violoncelle et Jorge Garcia Herranz, piano

21h15
Visite commentée de l’exposition (Dé)faire le Mur de François Cadière, en présence de l’artiste
Cocktail avec dégustation de spécialités (est-)allemandes

en coopération avec
réservation nécessaire

entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles