top
journée d’étude
Heine en conflits : histoire et interprétation
mercredi 14 décembre
de 09h30 à 18h00

225 ans après la naissance de Heinrich Heine, il semble que la querelle autour du poète soit passée d’une phase « engagée » à une phase « nostalgique ». Là où, dans les années 1970, un travail doxographique avait été publié sous le titre Streitobjekt Heine (Jost Hermand), on met aujourd’hui parfois en garde contre un trop grand « œcuménisme heinéen » (Paul Peters). Le colloque jette un nouveau regard sur la discussion autour de Heine en posant la question du rapport entre l’histoire des sciences littéraires et l’interprétation des textes.

Programme :

II. Vers les œuvres tardives : Heine à Paris

09h30 : Marco Rispoli (Padua) – Polemiker oder Weltspycholog ? Zu einigen Lektüren der Denkschrift über Ludwig Börne

10h30 : Michael Woll (Paris) – „Ach, ich kenne diese Laute…“ Die späten Gedichte im Kontext von Heines lyrischen Zyklen

11h30 : pause

12h00 : Susanna Brogi (Nürnberg) – Kunstgenuss im „misstönenden Lärm der Weltgeschichte“ : Heine-Lektüren und Kunstkritik in Siegfried Kracauers ‚Jacques Offenbach und Paris seiner Zeit‘ (1937)

déjeuner

III. Lectures de Heine : Est / Ouest

14h30  : Marit Heuß (Leipzig) – »Misère d’Allemande« . Heinrich-Heine-Chiffren bei Wolfgang Hilbig und Uwe Kolbe

15h30  : Clément Fradin (Paris) – Heine bei Hans Mayer (und Käte Hamburger)

16h30 : pause

17h00 : Mike Rottmann (Halle) – Entpolitisierung Heines ? Zu einer (möglichen) Kontroverse zwischen Heinz Politzer und Jost Hermand

Suite du colloque : jeudi 15 décembre à l’ENS, Amphi Jourdan

S'inscrire à l'événement