top
colloque
Adorno et la scène philosophique, dialectique et métaphysique
vendredi 24 juin
de 09h30 à 17h00

samedi 25 juin
de 09h30 à 17h00

organisé par Marc Goldschmit, ancien président et directeur du CIPh

en coopération avec le Collège international de philosophie (CIPh)

Le colloque entend mettre en lumière le travail des concepts dans la philosophie d’Adorno, dont la rigueur, la force et l’originalité proviennent d’un rapport intense et approfondi à l’histoire de la philosophie. L’inscription historique et textuelle de ce travail conceptuel sera l’occasion de donner à entendre l’actualité de cette philosophie et sa réserve d’avenir.

Vendredi 24 juin

Matin :
9h30-09h45 : Accueil des participants
09h45-10h30 : Patrick Savidan, La dystopie comme catégorie adornienne de l’analyse philosophique
10h30-11h15 : Isabelle Alfandary, Adorno et la psychanalyse

Pause

11h30-12h15 : Jacques-Olivier Bégot, Dialectique et poétique de la césure : Adorno lecteur de l’Odyssée et de Hölderlin
12h15-13h00 : Marc Goldschmit, Benjamin, Adorno, l’art comme écriture. Après le déclin de l’aura et la désartification

Après-midi :

14h30-15h15 : Claire Pagès, Capacité d’expérience et expériences métaphysiques
15h15-16h00 : Emmanuel Renault, Adorno, philosophe de l’expérience

Pause

16h15-17h00 : Inga Roemer, De l’ontologie à l’expérience métaphysique

Samedi 25 juin

Matin :

9h30-09h45 : Accueil des participants
09h45-10h30 : Julia Christ, Être solidaire avec la métaphysique ou être solidaire avec les sciences sociales ? Un dilemme adornien
10h30-11h15 : Raffaele Carbone, Identité et autoconservation : Adorno et l’horizon de la modernité

Pause

11h30-12h15 : Christian Berner, Adorno et l’actualité de l’interprétation

Après-midi :

14h30-15h15 : Céline Hervet, Comment penser ce qui résiste ? Logique, esthétique et politique du réfractaire chez Adorno
15h15-16h00 : Alain-Patrick Olivier, Dialectique négative et réalisme socialiste

Pause

16h15-17h00 : Alban Stuckel, Adorno et la phénoménologie